Démarche

En tant qu’artiste visuel et réalisatrice, je questionne dans mon travail l’interaction entre l’identité et le territoire, la mémoire individuelle et la mémoire collective, la réalité et la fiction, la subjectivité et l’objectivité, mêlant recherches historiques et anthropologiques, impressions intimes et imaginées.

Au coeur de ces problématiques, la question de l’exil, comme passage d’un territoire à un autre, qu’il soit historique ou géographique, est devenue l’un des pivots de mon travail artistique, notamment à travers le projet «Valise ouverte», que je décline depuis 2013 sous différentes formes.

A la manière d’un archéologue, je pars à la recherche de traces en train de disparaître pour les réhabiliter, les détourner et les réinventer. J’utilise ainsi dans mes oeuvres aussi bien mes propres photographies que des images d’archives familiales, des images fixes que des images en mouvement, des images circulant sur internet, des objets trouvés et du son. Dans mon travail, la littérature est une source permanente d’inspiration.

Copyright © 2019 Chloé Colin
top